piment d'espelette AOP   Logo BIPER XOKOA MAISTERRENA
Le piment d'Espelette AOPCulture et récolte du piment d'Espelette AOPGAEC MAISTERRENAProduits de la GAEC MAISTERRENAEspace gourmand piment d'Espelette AOPActualités de MaisterrenaContact Maisterrena

Médaille d'or 2022 conconcours générale agricole


Certification Agriculture Biologique


AOUT 2022
Posté le vendredi 26 août 2022

Que  dire du mois d'août....
La pluie a enfin décidé de venir au pays basque pour sauver nos plants. Une dérogation exceptionnelle nous a été accordé pour arroser nos parcelles. Mais pas simple quand on a 3 hectares et que nous ne sommes pas équipés pour. Nous avons fait venir un entrepreneur avec une tonne à lisier pour envoyer de l'eau par-dessus en pluie. Mais quand nous comparons la parcelle arrosée à celle non arrosée nous ne voyons pas la différence. Nous allons voir dans les prochaines semaines si ça valait vraiment le coup de faire cela ou non. Est-ce que le fait d'avoir irriguer va faire développer les fleurs et donc les fruits?..... On le saura dans quelques semaines.

Nous sommes fin août et nous avons plusieurs jours de pluie. Nous avons commencé à récolter mi-août... Nous avons jeté sur place la moitié des fruits. Ils étaient abimés par les fortes chaleurs (vous le verrez dans une photo plus tard). Puis se rajoute les pucerons qui n'ont jamais décidé d'aller voir ailleurs, et les chevreuils qui, malgré la clôture électrique, arrive à passer et à nous manger les feuilles et les branches. Faut voir les dégâts qu'ils peuvent faire en une nuit.

Nous avons donc du piment sous serre, qui va rester minimum 15 jours (cahier des charges oblige), pour attaquer la première cuisson début septembre. Cela mature bien, les températures sont idéales pour.

Nous espérons que les prochaines récoltes vont nous donner satisfaction. L'année dernière, nous avons fait plus de 3 tonnes de poudre. Cette année, nous aimerions avoir au moins la moitié, c'est pour vous dire l'ambition que nous avons. Nous savons que nous avons perdu plusieurs semaines de récolte avec les fortes chaleurs et le manque d'eau et que le rendement par pied est catastrophique.  Nous nous sommes résignés, la nature est plus forte que tout et nous aurons des bonnes années comme des mauvaises. C'est l'agriculture. Chaque saison a son lot de surprises. La récolte 2021 a été la meilleure depuis notre création pour finir par une médaille d'or au salon de l'agriculture. Là, nous tombons bien bas avec, nous pensons, la pire année qu'il soit.

Nous esp2rons que nous nous trompons et qu'en fin de récolte, le 1er décembre, nous vous dirons, qu'en fin de compte, l'arrière-saison aura sauvé la production.

Nous vous souhaitons à tous une belle rentrée, pour les aoûtiens bon courage pour la reprise.
Bon courage aussi à vos enfants, chez nous, pas du tout motivé pour y repartir....
Un nouveau rythme à reprendre pour les mois à venir.

On vous embrasse et vous disons à bientôt.
 
Mirentxu et Michel




JUILLET 2022
Posté le jeudi 28 juillet 2022

Juillet, la saison estivale est là......

Les plants de piments ne sont pas mieux. La canicule et la sécheresse, deux aléas climatiques que le piment d'Espelette AOP n'aime pas, mais pas du tout...Que faire....Pas grand-chose.

Nous ne pouvons pas arroser, après me direz-vous quand nous avons 4 hectares à mouiller, comment ferait-on? Nous ne sommes pas équipés  et avant de donner la quantité nécessaire à une bonne pluie naturel, c'est perdu d'avance. Et puis arroser en pleine chaleur développe des maladies. Si c'est pour qu'ils soient pire après, il vaut mieux laisser faire la nature.


Alors tous les jours, nous consultons les sites de météo en espérant avoir des journées pluvieuses pour notre production....Ca tarde à venir.

Les effets se ressentent déjà, nos plants sont petits et les fruits tardent à venir. La récolte, commencera pour nous, au mois de septembre, contre août les autres saisons. Sachant que nous pouvons récolter que jusqu'au 1er décembre, nous savons qu'un mois est déjà perdu. Après si nous avons de très bonnes récoltes à partir de septembre, cela pourrait  nous rassurer un peu. Vous le saurez au prochain bulletin.  La saison 2021 avait été très bonne pour nous, la production de l'année passée permettra de pallier au manque de celle de 2022. Les ventes 2021 seront encore de rigueur jusqu'au mois d'octobre/novembre pour ensuite, nous l'espérons, faire place à la nouvelle production.
Pas facile, pas facile.... Ici côté atelier, les commandes continuent.


Les travaux au niveau de l'atelier de transformation avancent tout doucement. Les délais de livraison des matériaux mettent du temps à arriver. Mais cela va être très pratique quand tout sera installé.
 
Je vous dis au mois prochain.
A bientôt.

Mirentxu et Michel


JUIN 2022
Posté le dimanche 3 juillet 2022


Mois de juin , qui n'est pas meilleur que celui d'avant....

Que de péripéties cette saison. Après les pucerons, voilà que la sécheresse et la canicule (où nous avons atteint  sur Halsou 44°C ) sont arrivées, les plants ont énormément soufferts, comme nous d'ailleurs. Pas du tout habitué à ces chaleurs extrêmes et étouffantes.   Nous pouvons dire, à ce stade, que les récoltes ne commenceront pas pour nous au mois d'Août mais septembre, un bon mois de retard sachant que la fin de récolte est le 1er décembre, le laps de temps est court du coup. 

Depuis quelques jours, nous avons des journées pluvieuses, ce qui nous arrange vu que le plant en a énormément besoin. La mise en place des piquets a été faite et l'attaque de la mauvaise herbe au pied a démarré. Les ficelles, pour maintenir les plants bien droits ont aussi été mis sur une parcelle, celle qui en avait besoin. Les autres champs ont des plants tellement petits que pour le moment, ce n'est pas nécessaire de les mettre.
 
La saison 2021 avait été extraordinaire, la meilleure depuis la création de notre entreprise, elle s'était terminée par une Médaille d'or au salon de l'agriculture. Là, nous retombons bien sur terre avec la nature qui reprend ses droits et qui nous fait bien comprendre que c'est elle qui décide, et à nous de  subir et de gérer au mieux. Puis la crise mondiale qui vient se greffer dessus avec ses très fortes hausses de prix dans les engrais, emballages, pots et capsules, qui vont de 30 à 50% de plus qui n'arrangent pas la situation. Les approvisionnements sont difficiles, avec peu de stock et les factures très onéreuses.

Le 29, nous étions conviés à la villa préfectorale à Pau pour le remise des prix du concours de Paris. Il y avait les autres lauréats des autres filières comme le fromage, bière bio, jambon... ainsi que le préfet, les représentants de la chambre d'agriculture et autres personnalités importantes du milieu. Nous sommes repartis avec un joli diplôme qui sera bien évidemment encadré et installé dans le mur du séjour de la maison. Une médaille d'or....Trop beau dans la déco de la maison!! Une telle joie d'avoir ce prix, un bon moment avec de belles rencontres dans un cadre magnifique. Inoubliable. Je me tente bien à dire, à l'année prochaine.




En espérant vous donner de meilleures nouvelles le mois prochain. En attendant, prenez soin de vous.

Ikus Arte                                     

Mirentxu et Michel


  ---  ---   Page suivante